Historique de Les Veilleurs du Ramstein

Les Veilleurs du Ramstein

 

Le Ramstein, classé monument historique en 1924 est propriété de la Commune de Scherwiller.

A l’ombre de son grand frère l’Ortenbourg, le Ramstein s’est lentement dégradé, envahi par la végétation, il allait disparaître.

 

En 2000, face à l’état alarmant des ruines des châteaux forts alsacien, le Conseil Général du Bas-Rhin a alors initié un programme de consolidation et de sécurisation des ruines, en partenariat avec l’Etat et la Région. Un financement spécifique dans les situations d’urgence a été mis en place où la part restant à charge des propriétaires est ramenée à 5%. (Une quinzaine de ruines ont été consolidées et sécurisées)

 

Constatant que le manque d’entretien des sites est en grande partie responsable de la dégradation des ruines, le Conseil Général du Bas-Rhin a lancé un programme appelé « veilleurs de ruines », mettant au cœur d’un dispositif exemplaire de surveillance des ruines l’action des bénévoles. Mathias Heissler, architecte du Patrimoine de CG67 a su mobiliser très rapidement un veilleur par château. Ces bénévoles ayant une mission de surveillance, de petit entretien et d’alerte en cas de danger.

 

A Scherwiller, des bénévoles –élus municipaux, membres du Club Vosgien et du GERRIS, viticulteurs ou simples habitants de Scherwiller / Kientzville – commencent à intervenir avec enthousiasme et efficacité lors de chantiers annuels. La nature et l’ampleur des travaux sont définis conjointement (Commune, CG67, DRAC).

 

20 septembre 2002 : 25 personnes participent aux travaux de débroussaillage et rendent visibles les vestiges envahis par des rejets et buissons tout en prenant soin de garder certains arbres et arbustes qui vont embellir le site.

 

20 et 21 juin 2003 : consolidation de deux meurtrières situées dans le mur d’enceinte nord-ouest, remontant à la première phase de construction (autour de 1293). 9 bénévoles réalisent 17 journées de travail, les matériaux étant acheminés par l’équipe technique de la commune, soit 30 heures de travail.

 

25 et 26 juin 2004 : consolidation d’une portion du mur d’enceinte nord-ouest. 9 bénévoles effectuent 15 journées de travail, les matériaux sont acheminés grâce à l’aide bénévole des viticulteurs.

 

Du 18 au 23 juillet 2005 : poursuite de la consolidation de plusieurs sections du mur d’enceinte nord-ouest, dégagement et consolidation des deux fentes d’éclairage et de leurs abords directs. 14 bénévoles effectuent 30 journées de travail.

 

Du 5 au 8 juillet 2006 : poursuite des travaux de consolidation et de jointoiement dans la continuité du mur d’enceinte nord-ouest. 15 bénévoles effectuent 25 journées de travail.

 

Du 2 juin au 18 août 2007 : décaissement des gravas accumulés à l’intérieur de la basse-cour, consolidation d’une fente d’éclairage, décrottage de l’arase des murs et des joints de maçonnerie, dépose et repose de moellons à l’identique et rejointoiement des parements. 12 bénévoles effectuent 45 journées de travail.

 

 

 

Ces différents chantiers se font sous l’égide de la Commune de Scherwiller (Annette DAVID, adjointe 2001 à 2008) avec l’accompagnement technique du CG67 (Mathias HEISSLER, architecte du patrimoine) et avec les autorisations de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles).

 

Les résultats obtenus sont qualitativement très bons, la technique de rocaillage et l’utilisation d’un mortier à l’arène granitique, permettent un aspect de finition respectant l’origine de la ruine et assurent solidité, étanchéité et sécurité des murs consolidés.

 

Suite à un article paru dans la lettre municipale en juin 2006, Claude puis Rémy Frey sont venus rejoindre l’équipe des bénévoles. A la fin du mandat d’Annette DAVID en mars 2008 et pour assurer la continuité de son action, Claude et Rémy ont créé l’association des « Veilleurs du Ramstein » permettant ainsi d’inscrire cette démarche de restauration dans la durée, seule manière d’assurer l’avenir du château du Ramstein.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.